Bébé est là, depuis quelques semaines, quelques mois, et vous vous posez la question incontournable face à ses pleurs du soir, ses nuits (et les vôtres) hachées, son sommeil irrégulier et vos cernes qui grandissent, grandissent : mais quand va-t-il dormir normalement ?

Qu’ai-je fait (ou pas) pour qu’il ne s’endorme pas ?! (Moi aussi je me la suis posée, ce n’est pas une question idiote mais on se sent paniquée, oui !).

Pas d’affolement, le sommeil de bébé n’est pas quelque chose d’évident. Ce n’est pas mathématique ni magique. Il existe cependant des petites astuces à mettre en place pour que tout se passe au mieux.

En dehors des sommeils perturbés à cause des tracas dus à l’âge ou à la santé (reflux, maux de ventre ou autres), nous aborderons donc ici des petites règles à suivre pour faciliter le sommeil de votre enfant (1) ainsi que quelques conseils pour instaurer un rituel apaisant et favorisant le bon endormissement (2).

1- Appliquer des règles comme une recette de cuisine : un philtre (pas magique) pour que bébé dorme bien.

1.1 – Le sommeil : un incontournable de la vie.

Dormir est incontournable pour le bien-être de bébé. C’est un impératif pour le bon développement de votre enfant. En dormant il grandit, en dormant il mémorise les apprentissages de la journée.

Dormir est aussi essentiel et important que manger ou être aimé ! Pour avoir un aperçu des besoins en sommeil de bébé, voici une petite liste du nombre d’heures qu’un enfant est sensé dormir selon son âge (il s’agit de fourchettes et non d’impératifs à la minute près !)

    • De 0 à 6 mois : votre bébé dort beaucoup, pas forcément longtemps à chaque fois et il n’y a pas de règle formalisée pour tous les enfants de cette tranche d’âge.
    • A partir de 6 mois et jusqu’à 9 mois : votre enfant fait en moyenne 3 siestes dans la journée et dort une quinzaine d’heures par jour.
    • De 9 à 18 mois : bébé réduit le nombre de sieste journalière à deux (une le matin et une l’après-midi) – Après 18 mois et jusqu’à 30 mois environ (tout dépend des enfants) : une sieste perdure en journée, plus ou moins longue selon l’activité de l’enfant.
    • Jusqu’à 5 ans, la sieste peut être de rigueur. Les enfants dorment en moyenne 12 heures. Une fois ces tranches d’heures de sommeil en tête (et je répète qu’elles n’ont rien d’obligatoire), recherchons comment favoriser, aider et encourager ce sommeil à venir s’installer au creux des paupières de votre tout-petit.

1.2 – Le sommeil de votre enfant : une série de petites lois à appliquer.

Dans l’idéal, il faut une chambre calme et pas trop chauffée (18-20° environ) pour que bébé puisse dormir sereinement. Si la nuit, le noir complet (ou légèrement atténué par la présence réconfortante d’une veilleuse) paraît indispensable, en journée, lors des siestes, préférez une douce pénombre (rideaux tirés ou volets pas entièrement clos.

Ainsi, votre enfant fera peu à peu la distinction entre jour et nuit. Par ailleurs, vous allez réussir à détecter les signes de fatigue, les petits prémices du sommeil : bébé qui se frotte les yeux, baille ou pleurniche.

A ce moment-là, il vaut mieux éviter de traîner, car comme pour nous, adultes, une fois le train du sommeil passé, il devient plus difficile de s’endormir paisiblement ! Et vous verrez que ces signes reviennent aux mêmes heures : respectez aussi cette régularité.

Enfin, on évite les situations excitantes et énervantes avant le coucher. Pas de cris, pas de sauts dans toute la maison, pas de chatouilles (enfin, autant que c’est possible, je sais que c’est tentant !), pas de déménagement de son coin sommeil tous les jours et surtout…pas de précipitation pour coucher votre enfant !

Voilà donc les ingrédients incontournables du philtre de sommeil :

    • Respecter le sommeil de bébé, aussi important que l’amour et la nourriture.
    • Créer un environnement propice à l’apaisement et la venue des songes.

A cela, il est possible de rajouter un petit soupçon de potion magique, une pincée de tendresse, un rituel (ou plusieurs) qui calmeront les esprits et les corps fatigués, renforceront les liens et tisseront un tendre berceau pour les rêves.

2- Créer un rituel comme une cerise sur le gâteau : la potion des fées pour l’endormir en douceur.

Une fois que vous avez respecté les principes quasi incontournables pour que le sommeil de votre tout-petit soit le plus agréable possible, vous pouvez également rajouter un rituel.

Il peut se composer :

  • Des mêmes gestes et mêmes mots répétés tous les soirs (dire « bonne nuit » aux peluches ou aux éléments de décoration de la chambre, faire des bisous, etc.) ;
  • D’une berceuse, comptine ou histoire, chantonnée ou racontée, tel un refrain rassurant;
  • D’un accompagnement par sa peluche préférée, le doudou qu’il a élu roi de ses siestes et de ses nuits ;
    • D’un câlin, tendre et rassurant, pour affronter l’inconnu de la nuit ;

Tout autre geste, toute autre situation calme et tranquille pour vous comme pour votre enfant que vous estimerez propice à son endormissement (installation d’une veilleuse, d’une boîte à musique douce Et, de préférence, on évite :

    • D’aller voir bébé toutes les 5 minutes pour vérifier qu’il dort (ou pas)
    • De « sauter » sur son enfant dès qu’il gémit ou pleurniche : en effet, les bébés pleurent en dormant et ces micro-réveils ne l’empêchent pas de se rendormir seul.
    • D’accourir dès que votre tout-petit pleure : il doit apprendre à se rendormir seul.

Enfin, si ces petites astuces et grands conseils ne suffisent pas, vous pouvez tenter d’ajouter à la potion quelques étoiles de sommeil supplémentaires comme :

    • La règle des 5/10/15 : au moment du coucher, lorsque bébé manifeste son refus de dormir (plutôt sa grande fatigue et son incompréhension d’être seul dans son lit), vous pouvez aller le voir et le rassurer au bout de 5 min, puis 10 min, etc.
    • Lui parler et lui expliquer pourquoi il doit dormir, pourquoi c’est dans son lit qu’il est le mieux. Le rassurer et lui dire qu’il n’est pas seul.

Mais avant toute chose, vous êtes sa maman, son papa, et vous seuls savez ce qui est bon pour votre enfant. Ce n’est pas un robot, il ne rentre pas dans un moule et s’il dort plus ou moins que la « norme édictée », l’important est que vous trouviez vos marques, vos rituels et que votre enfant se sente au mieux…dans son lit comme dans vos bras ! Faites-vous confiance, faites-lui confiance…

Produits en promotion :

Pouf Pompon Marbre
89,00 79,00
-11%
Pouf Pompon Beige
89,00 79,00
-11%
Pouf Pompon Rose
89,00 79,00
-11%
Pouf Pompon NAVY
89,00 79,00
-11%
Pouf Pompon Gris
89,00 79,00
-11%
POUFS LAPINS MARBRE
89,00 79,00
-11%
POUFS LAPINS NAVY
89,00 79,00
-11%
POUFS LAPINS Beige
89,00 79,00
-11%
POUFS LAPINS Rose
89,00 79,00
-11%
POUFS LAPINS Gris
89,00 79,00
-11%
-7%
-7%
-9%
-9%
-9%
-9%
-9%
PISCINE RONDE S 90×30 CM
120,00 109,00
-9%
-10%
-9%
-5%
-1%
-12%
-6%

3 thoughts on Comment faire s’endormir mon bébé – Le rituel du coucher

  • Sylviacarmen6 juin 2018 at 7 h 27 min

    c’est un sujet important

    Reply
  • kamilia6 juin 2018 at 8 h 27 min

    si je savais 🙂

    Reply
  • Martha Stewart6 juin 2018 at 13 h 42 min

    c est le problème de toutes les mamans

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *